Vacances au Maroc » Archive

Article(s) de la catégorie Fés

Fés »

Dar Saada (21, Souk Allarinr) Ancien palais somptueux, servant de la cuisine traditionnelle aux groupes. Déjeuner uniquement. Prix élevés.
Le Palais de Fès (16, Boulouil Karaoui) Magasin de tapis avec un café-restaurant à l’étage. Mérite le détour autant pour la vue sur Fès que pour la cuisine. Prix modérés.

Fés »

Hôtel Palais Jamai (M El Chuissri 05 634331). Célèbre établissement occupant l’aneien palais du vizir du Sultan Moula}1 Hassan. Ravissant jardin andalou. giande piscine chauffée, bammam. et situation idéale à l’entrée de l’enceinte de la médina. Prix très élevés.
Hôtel Jnan Palace (Avenue Ahmed Chaînai 05-652230). Nouvel hôtel de luxe construit dans le style du palais-hôtel.
Hôtel Batha (rue de l’Unesco 05-636431) et Hôtel Moussafir (Avenue des Almohades 05-651902) : hôtels récents alliant bonnes prestations et prix modérés.
Grand Hôtel (Bd Abdallah Che/rhaourm 05-625511). Giand hôtel bon marché de style …

Fés »

Construite en 1276 par les Mérinides, « Fès la Nouvelle» a été capitale du Maroc pendant des siècles, jusqu’à ce que les Français établissent le gouvernement à Rabat. Du 14 s., Bab Dekakène (Porte du Tribunal), impressionnante entrée fortifiée de Fèsjdid. est ainsi nommée car c’est là que les criminels étaient jugés, pendus, et parfois même empalés en avertissement aux futurs mécréants.
La ville est dominée par le Dar el Makhzen. le plus grand des Palais Royaux du Maroc. Ici nié aux visiteurs. C’est de la Place des Alaouites qu’on en …

Fés »

Fès esl un centre important de production d’artisanat de toutes sortes. En circulant dans la vieille ville, on passe dans les différents souks.
chacun consacré à un seul métier ou produit. Les épices sont la spécialité du Souk Attarine, les tissus celle de la Kissaria, les babouches traditionnelles celle du Souk Chéryabine. Le couronnement d’une visite de Fès est le Souk des Teinturiers, labyrinthe désordonné d’échoppes noircies où des ouvriers à moitié nus sautent entre les chaudrons de teinture bouillonnants avec une agilité juvénile. C’est dans le quartier en contrebas de …

Fés »

Créées par les Mérinides au 14 s., les médersas étaient des écoles religieuses reliées à l’Université Karaouivnc. La médersa Bon Inania**, située à l’entrée de la médina après Bab Bon Jeloud, est le seul bâtiment religieux en activité de la ville ouvert aux non-musulmans. Elle possède une cour centrale et une salle de prière merveilleuses. Les autres médersas ne sont plus consacrées aux études religieuses. La médersa Attarine* est moins grande que la médersa Bon Inania. mais la qualité du travail des stucs. le raffinement des panneaux de cèdre sculptés …

Fés »

Fès-el-Bali est la partie la plus ancienne de la ville. Elle s’est peuplée au 9 s. de réfugiés chiites venant de Tunisie. C’est un labyrinthe de petites venelles, passages et ruelles où il est extrêmement facile de se perdre. Il est plus prudent de suivre une visite guidée. Le circuit de 16 km autour des remparts est une excellente entrée en matière pour la visite.
La porte Bab Bon Jeloud est l’entrée monumentale de Fès. Bâtie en 1913 en style traditionnel, elle possède une arche centrale flanquée de part et d’autre …

Fés »

Aucune ville n’est semblable à Fès, la plus ancienne des villes impériales marocaines. Fondée i la fin du 8′ s., c’est la capitale du premier Etat musulman. Son antique médina est l’une les villes médiévales musulmanes les mieux :conservées au monde, un dédale tumultueux de ruelles, d’échoppes et de mosquées qui étourdit e visiteur. Grâce à un programme de restauration ambitieux patronné par l’UNESCO, on rénove le nombreux édifices anciens de la ville pour eur rendre leur beauté originelle.
Peuplée d’environ 500 000 habitants, Fès se divise en trois secteurs : …

Fés »

Une ville à l’architecture et à l’atmosphère si extraordinaires qu’elle a été inscrite au répertoire du patrimoine mondial de l’UNESCO. Avant tout, Fès est un lieu incroyablement arabe, où raffinement et tohu-bohu sont intimement mêlés.